Message personnel.

Chanson interprétée par Isabelle Huppert. Musique de Michel Berger, paroles de Françoise Hardy. 1973.

Déroulez les menus afin de choisir le verbe qui correspond, selon le sens. Il sont tous conjugués au présent de l'indicatif. Puis, écoutez le clip ci-dessous, afin de vérifier vos choix. Pour corriger, cliquez sur "Vérifier".





Musique de Michel Berger, paroles de Françoise Hardy.
Isabelle Huppert s'approprie le joyau musical du film (disons la meilleure des 7 chansons de variété). Maintes fois reprise, la chanson a cartonné dans les " charts " avec le style très personnel du compositeur-producteur d'inspiration " eltonjohnienne ". Le piano est évidemment central dans cette composition. Mais cette chanson en deux temps a permis à Françoise Hardy de passer des yé-yés à la variété populaire chic, celle avec des textes.
L'album du même nom sort l'année de naissance de Thomas Dutronc, en 73 et lorsque Berger rencontre France Gall, qui reprendra la chanson en 94. Source.





Parlé: Au bout du téléphone, il y votre voix et il y a des mots que je ne dirai pas.
Tous ces mots qui peur quand ils ne font pas rire,
qui dans trop de films, de chansons et de livres.
Je voudrais vous les dire et je voudrais les vivre.
Je ne le ferai pas, je , je ne peux pas.
Je seule à crever, et je où vous êtes.
J', attendez-moi, nous nous connaître.
Préparez votre temps, pour vous j' tout le mien.
Je voudrais arriver, je , je me déteste.
Je n'arriverai pas, je veux, je ne pas.
Je devrais vous parler, je devrais arriver ou je devrais dormir.
J'ai peur que tu sois sourd, j'ai peur que tu sois lâche,
j'ai peur d'être indiscrète, je ne peux pas vous dire que je t' peut-être.

Chanté:
Mais si tu un jour que tu m'aimes,
ne crois pas que tes souvenirs me
et cours, cours jusqu'à perdre haleine, viens me retrouver.
Si tu crois un jour que tu m'
et si ce jour-là tu de la peine
à trouver où tous ces chemins te
viens me retrouver.
Si le dégoût de la vie en toi,
si la paresse de la vie en toi
pense à moi, pense à moi.

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes ne le considère pas comme un problème
et cours, cours jusqu'à perdre haleine viens me retrouver.
Si tu crois un jour que tu m'aimes n'attends pas un jour, pas une semaine
car tu ne sais pas où la vie t'emmène viens me retrouver.
Si le dégoût de la vie vient en toi si la paresse de la vie s'installe en toi
pense à moi, pense à moi.

Mais si tu...