Bénabar

Album: Les bénéfices du doute (2011).

Le présent de l'indicatif.



Ecoutez la chanson et remplissez les menus en écrivant les verbes qui manquent, conjugués au présent de l'indicatif. En cliquant sur "Vérifier" vous connaîtrez votre note. Vous pouvez cliquer sur "Aide" pour avoir une piste, mais vous perdrez un point.

Pour mieux connaitre Bénabar, cliquez ici.


J'aime mes parents, j'aime mes enfants, c'est bien pensant.
Je n'aime pas la guerre ni la misère, c'est énervant.

Tu ça peut-être politiquement correct mais moi je t’emmerde!
Je ne suis pas raciste, je droit de l'hommiste, je ne pas de fourrure.

Je ne pas la guillotine, je ne suis pas misogyne, je mes ordures.

Je suis, je le : politiquement correct. Mais moi je t’emmerde!

Je n' rien contre les mosquées, je ne me pas menacé par les minarets.
Je ne pas que les homos ne sont pas normaux ou forcément coquets.

Je suis une tapette, politiquement correcte.
Et moi je t’emmerde!

Victime de la pensée unique, je suis, je l' laïc, pendant que j'y pense.
Je que je ne crois pas qu'il y ait trop de juifs dans les médias ou la finance.

Je de te paraître, politiquement correct. Mais moi je t’emmerde!

Ça va te sembler démagogue mais je la drogue même aux mineurs.
Je ne pas, tiens-toi bien, pour l'extinction des dauphins,
je ne pas qu'ils meurent!

Tu trouves ça naïf et bête politiquement correct. Et moi je t’emmerde.

Je ne pas à la à la concierge ni à la femme de ménage comme à des chiennes.
Il faut respecter tous les gens, je l' à mes enfants pour qu'ils deviennent.
un jour comme je le politiquement corrects.
Et on t'emmerde.