On a cru

L'heure d'été (2005)

L'imparfait de l'indicatif.

Marc Lavoine



Écoutez la chanson en cliquant ci-dessous. Puis, essayez de retrouver les paroles en déroulant les menus ci-contre où vous trouverez des verbes conjugués à l'imparfait de l'indicatif.








Tu quand je rentrais, tu quand je dormais.
Je n'étais plus le plus beau, je n' plus le plus fort.
On sans se voir, on s'aimait sans se croire.
Je voulais rassurer, tu frissonner.

On a cru que c'était foutu. On a cru qu'on avait perdu.
On a cru que c'était fini. On a cru que c'était pour la vie.

Je n' plus ton parfum, je ne te plus rire.
Tu pour des riens, tu douchais mes désirs.
On ne plus, on ne se touchait plus.
Tu ruminais mes humeurs chaque fois que tu ailleurs.

REFRAIN

Tu as su trouver les mots, réveiller mon ardeur et ma foi.
J' à nouveau ton héros, je n'ai pas aimé la vie sans toi.
On a trouvé les mots, on a osé tourner les pages
sur nos fugues et nos dérapages.

REFRAIN...