François VI de La Rochefoucauld, prince de Marsillac, est né à Paris en 1613 dans une très illustre famille, alliée aux rois de France. Sa jeunesse est celle des Grands de son époque, toute livrée à l'amour, à l'ambition et aux intrigues. Le jeune homme participe, dans l'entourage comploteur de la reine Anne d'Autriche et de la duchesse de Chevreuse, aux conspirations contre Richelieu, voire contre Louis XIII. Devenu l'amant de Mme de Longueville, sur de Condé, il participe à la Fronde, mais ses folles équipées signent l'arrêt de sa carrière politique en lui valant l'inimitié du nouveau souverain. 
Rentré en grâce en 1659, il ne sera cependant jamais réellement accepté à la cour. Il s'adonne alors à des activités mondaines et littéraires, fréquentant les salons huppés de l'époque, notamment celui de Mme de La Fayette à laquelle le lie bientôt une amitié plus tendre, et dont il deviendra le conseiller littéraire peu avant 1670. En 1662 paraissent, à la dérobée, des Mémoires dont il est l'auteur et qui font scandale. La première édition des Maximes et sentences morales est de 1664, et cette fois-ci le succès est tel qu'il y aura cinq éditions successives, à chaque fois remaniées et augmentées par l'auteur. 
Des Réflexions diverses seront publiées à titre posthume. Il meurt pieusement à Paris, en 1680, des suites d'un accès de goutte particulièrement violent.