La bohème.

1965.

Passé composé et imparfait.

Une chanson de Charles Aznavour.



Écoutez la chanson pour remplir les trous en utilisant les verbes que vous entendrez.
Pour cela, cliquez ici:


Après avoir fait l'activité, cliquez sur "Vérifier" pour corriger et connaître votre score.



Album "Aznavour 40 chansons d'or", 1996.



Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître,
Montmartre en ce temps-là ses lilas jusque sous nos fenêtres
et si l'humble garni qui nous de nid ne payait pas de mine,
c'est là qu'on moi qui famine et toi qui nue.

La bohème, la bohème, ça dire "on est heureux".
La bohème, la bohème, nous ne qu'un jour sur deux.

Dans les cafés voisins nous quelques-uns qui la gloire
et bien que miséreux avec le ventre creux nous ne cessions d'y croire
et quand quelque bistrot contre un bon repas chaud nous une toile
nous des vers groupés autour du poêle en oubliant l'hiver.

La bohème, la bohème, ça dire "tu es jolie".
La bohème, la bohème, et nous tous du génie.

Souvent il m' devant mon chevalet de passer des nuits blanches
retouchant le dessin de la ligne d'un sein du galbe d'une hanche
et ce n'est qu'au matin qu'on enfin devant un café-crème
epuisés mais ravis fallait-il que l'on s'aime et qu'on aime la vie.

La bohème, la bohème, ça dire on a vingt ans.
La bohème, la bohème, et nous de l'air du temps.

Quand au hasard des jours je m'en vais faire un tour à mon ancienne adresse
je ne reconnais plus ni les murs, ni les rues qui ma jeunesse.
En haut d'un escalier je cherche l'atelier dont plus rien ne subsiste
dans son nouveau décor Montmartre semble triste et les lilas sont morts.

La bohème, la bohème, on jeunes, on fous.
La bohème, la bohème, ça ne veut plus rien dire du tout.