Partons vite.
Kaolin 2006

L'impératif.






Déroulez les menus et choisissez le verbe qui correspond, selon le sens, puis, écoutez la chanson afin de vérifier vos choix. Vous pouvez arrêter la chanson autant de fois que vous voudrez.



Pour l'écouter, cliquez ci-dessous:










Allez danse, , dans mes bras,
allez , tourne, avec moi,
allez, partons vite si tu veux bien, dès le jour, le soleil brille très haut tu sais, mais j'aime ça, je t'attendais, alors vite si tu veux bien, sans retour...

plus fort et de nos projets, de nos rêves tout ça.
la main, , mon amour.
Le temps comme ami, moi je veux bien, mais les amis ça va, ça vient, alors vite brûler le jour et la nuit.

Evidemment, tu l'aimes encore, je le vois bien tu sais, et puis alors ?, mais pour l'instant ferme tes yeux, ta main dans mes cheveux.

Je veux entendre, ton cœur qui bat, tu sais, je crois qu'il chante pour moi mais en douceur comme ça tout bas, comme un sourd,
mon cœur lui s'emballe, il vole haut, peut-être un peu trop haut pour moi mais je m'en fous,
je suis vivant pour de bon.

Allez danse, danse,
Allez tourne, tourne,
Allez partons vite, si tu veux bien, dès le jour
le soleil brille, je t'attendrai, je t'aime tant.
Alors vite si tu veux bien, sans retour.

Evidemment, tu l'aimes encore, ça crève les yeux mon Dieu, tu l'aimes encore, mais pour l'instant tes yeux, ta main dans mes cheveux.

Allez danse mon amour ! Allez ! de nos enfants des droits ! Fais tourner le monde mon amour, tourner le monde.

Allez danse, danse, , allez tourne, tourne, ne t'arrête pas, allez partons vite, si tu veux bien, dès le jour.
J'ai manqué d'air je m'en souviens, toutes ses années sans toi sans rien même mes chansons se baladaient le cœur lourd.

Evidemment, tu l'aimes encore, ça crève les yeux mon Dieu, ça crève les yeux mon Dieu.
Mon Dieu...