Sapin de Noël.

Un peu d'histoire.

Faites dérouler les menus pour choisir le verbe qui manque.

Le premier arbre de Noël apparu en Alsace en 1521. Il ensuite introduit en France par la princesse Hélène de Mecklembourg qui l' à Paris en 1837, après son mariage avec le duc d'Orléans.
En 1841, le prince Albert (originaire d'Allemagne), époux de la reine Victoria, dresser un arbre de Noël au château de Windsor, en Angleterre. De la cour, la mode du sapin de Noël rapidement chez la bourgeoisie et ensuite chez les gens du peuple.
À l'époque victorienne, un beau sapin de Noël avoir six hauteurs de branches et être posé sur une table recouverte d'une nappe de damas blanc. On le de guirlandes, de bonbonnières et de fleurs en papier.
Les divers éléments servant à son ornementation d'abord conçus à la maison, avant d'être produits en industrie. Au milieu du XVIIe siècle, l'illumination du sapin au moyen de petites bougies. Elles remplacées, au début du XXe siècle, par des ampoules électriques. D'autres variantes, tels les sapins extérieurs et artificiels, au tournant du XXe siècle.
La bûche de Noël, c'est toute une histoire! Quelques jours avant Noël, après avoir sélectionné une souche d'arbre fruitier encore verte pour qu'elle le plus longtemps
possible, le maître de maison, suivi par tous, cérémonieusement cette souche dans l'âtre de le cheminée. Elle ensuite surveillée, arrosée de vin cuit, car plus elle plus les bienfaits étaient durables.
En effet les cendres de la souche conservées dans les maisons car elles la maison de la foudre et répandues dans les champs pour améliorer les récoltes.